Incident dans l’usine chimique Arkema

Dans la vallée de la Maurienne, environ 300 élèves de La Chambre, Saint-Martin-sur-la-Chambre et Saint-Étienne-de-Cuines ont été confinés ce lundi matin après une alerte à la pollution dans l’usine de produits chimiques Arkema, classée Seveso seuil haut.

En Maurienne, quelques 300 élèves de cinq établissements ont été confinés pendant environ deux heures ce lundi matin, sur les communes de La Chambre, Saint-Martin-sur-la-Chambre, Saint-Étienne-de-Cuines et Saint-Avre. Un confinement préventif le temps d’écarter tout risque pour les élèves, après cette alerte à la pollution à l’usine de produits chimiques Arkema de La Chambre, classée Seveso seuil haut selon la préfecture de Savoie.

Un débordement des eaux de rinçage de produits ammoniaqués 

L’alerte a été donnée un peu avant 9 heures. Des employés étaient en train de nettoyer des cuves de produits chimiques et de vidanger les eaux de nettoyage dans la cuve d’un wagon quand celle-ci a débordé. Selon François Girot, directeur du site Arkema, une grande partie des eaux polluées a été collectée et stockée dans une fosse de rétention, mais une forte odeur d’ammoniaque s’est dégagée sur le site. 

Deux salariés d’Arkema ont été incommodés par les odeurs et ont été transportés aux urgences de Saint-Jean-de-Maurienne. A l’extérieur de l’usine, les relevés de toxicité de l’air se sont révélés négatifs selon la préfecture de Savoie. Le confinement des élèves a donc été levé vers 10h30.