Massacre à la pelleteuse … dans le vallon de la Fournache à Aussois

Qu’il ÉTAIT beau le vallon de la Fournache…

Aussois 30/09/2020, Croé-Pas, Vallon de la Fournache…
Des travaux de terrassement ont commencé ce début de semaine pour le remplacement du télésiège de la Fournache.
L’ancien télésiège fonctionne pourtant encore et tournera a priori cet hiver…
Tout ce secteur du Croé-Pas, à 200 mètres de la zone centrale du Parc national de la Vanoise, juste en face du refuge de la Fournache, lieu de passage féérique pour de nombreuses randonnées emblématiques d’Aussois, est en train d’être défiguré pour être transformé en une piste de ski de 15 mètres de largeur.
Ces dégâts seront irréversibles, c’est le patrimoine naturel d’Aussois qui est ravagé pour quelques années de ski encore.
Est-ce que les skieurs demandent vraiment cela ?
Est-ce que les gens viennent à Aussois pour cela ?
Est-ce la vue qu’on a envie de contempler depuis la terrasse d’un refuge de montagne ?
Est-ce qu’Aussois montrera cela dans ses brochures publicitaires, dans ses jolies cartes-postales ?
Est-il sage, dans le contexte Covid, après une saison hivernale 2019/2020 amputée de 5 semaines et dans la plus grande incertitude concernant une saison 2020/2021 qui s’annonce très compliquée, de s’engager dans ce projet d’un coût de 3,5 millions ?
En plus de la destruction d’écosystèmes remarquables, ce projet pourrait également se révéler une catastrophe économique et nuire au tourisme 4 saisons qui en période de réchauffement et de bouleversements climatiques est indispensable pour l’avenir du village.
La fréquentation de cet été 2020 témoigne de l’intérêt des vacanciers pour des territoires préservés et authentiques, ce projet qui défigurera la quasi totalité des itinéraires de randonnées d’altitude est totalement à contre-courant des aspirations actuelles.
Tout cela, alors que l’actuel télésiège de la Fournache, bien qu’ancien, est pleinement fonctionnel et peut-être utilisé en toute sécurité comme cela nous a été confirmé durant l’enquête publique de juin 2020.
Il est encore temps pour Aussois d’arrêter ce désastre et de retrouver la raison : ces images choquantes ne représentent qu’une petite partie des destructions à venir.

… et en plus parlant …