Projet Lyon-Turin : la destruction totale du site du Moulin (commune de Villarodin-Bourget)

Lyon Turin un projet écologique… vraiment ?

Lors de son audition au Sénat le 10 février 2021, M. du Mesnil (Président de TELT promo-
teur du projet Lyon Turin) répond à une question d’un sénateur qui souhaite voir le chan-
tier :
«… ça commence à ressembler à un tunnel, c’est à dire que ce n’est pas uniquement de
la boue qu’on remue. C’est aussi un ouvrage que je dirais même esthétiquement : il y a
quelque chose d’assez beau qui percute la montagne qui fait face à des difficultés
incroyables, des choses : une venue d’eau qu’on avait pas prévue, une partie plus
dure ou au contraire, donc c’est vraiment absolument remarquable »
Il serait vraiment remarquable et indispensable que les députés, sénateurs, élus régio-
naux, départementaux et locaux se déplacent pour voir la destruction environnementale
sur les communes de la vallée de la Maurienne et particulièrement à Villarodin
Bourget :
– zone humide du Plan du Moulin
– forêt des Tierces
Là, nous avons constaté que la zone humide a été dévastée par les bulldozers, creusée
pour ancrer une digue de 5 m de haut, bouleversée par les pelleteuses et les camions. La
nappe phréatique a été mise à jour et apparaît en bordure extérieure de la digue. Elle
sert de cheminement aux camions de gravats et enrochements avec de l’eau jusqu’aux
essieux. Ainsi, la nappe alluviale est souillée et polluée par les passages répétés de
camions de chantier. Ce n’est que la partie émergée d!un projet dont les risques environ-
nementaux pèsent lourdement sur une ressource fondamentale : l’eau.

CE QU’IL AURAIT ÉTÉ POSSIBLE ET SOUHAITABLE DE FAIRE :
Sur ces 4 hectares de terre arable légère et sableuse, la commune aurait pu
installer un maraîcher bio qui aurait trouvé à cultiver des légumes précoces
et de saison vendus aux cantines scolaires et d’entreprises locales. Les
propriétaires aurait pu perpétuer leur jardin ancestral, et poursuivre une au-
tonomie alimentaire.
En accompagnement, le bief rétabli et le moulin rénové auraient fait naître
une activité de tourisme rural. Un supplément d’âme aurait offert un renou-
veau à ce seul espace agricole de plaine inondable en Haute Maurienne.

 

Au clic sur l’image, une redirection vers la vidéo de notre chaîne Youtube.

Egalement disponible sur le site Italien “NOTAV.INFO”