Archives

All posts by pelvoux

En 2017, les poids lourds ont bénéficié d’un cadeau fiscal sur la taxe carbone sur le gazole de près de 900 millions d’euros. Or, ce mode de transport est un grand responsable de la pollution de l’air, du dérèglement du climat et contribue également à la perte de biodiversité. Avec ses futurs projets de loi sur les finances et sur les mobilités, le gouvernement peut mettre fin à ces cadeaux injustifiés qui freinent le développement d’une mobilité plus durable. Avec France Nature Environnement, demandez au Premier ministre l’arrêt de ces avantages fiscaux.

La pollution de l’air est la 3ème cause de mortalité en France. Parmi les premiers responsables, le transport routier, également premier contributeur d’émissions de gaz à effet de serre en France et l’un des responsables du déclin de la biodiversité. Face à ces enjeux, la France continue pourtant de favoriser le transport par camions en leur accordant des cadeaux fiscaux.

Ainsi, les camions à moteur diesel ne payent pas la totalité des émissions de CO2 qu’ils génèrent par leur consommation de carburant. Pourtant, cette taxe est payée par chaque automobiliste qui fait son plein. Rien qu’en 2017, ce cadeau fiscal représente près de 900 millions d’euros[1] pour le gazole routier des poids lourds. La loi sur les mobilités et la loi de finances préparées par le gouvernement pour la fin de l’année 2018 sont deux grandes occasions de corriger la trajectoire et de mettre fin à ces cadeaux qui freinent le déploiement d’une mobilité plus durable.

Avec France Nature Environnement, demandez la fin de ces cadeaux fiscaux au profit d’investissements dans les infrastructures et services qui rendront plus durable, souhaitable et vivable notre mobilité au quotidien : signez la pétition.

Le ministère des transports italien a nommé le professeur Ponti pour conduire les analyses coût bénéfices des grands projets en voie de réalisation qui seront dont le Lyon-Turin. Il a la réputation d’être rigoureux et d’avoir son franc parler.

D’après le comité No Tav Torino, les pro TAV sont très très inquiets de cette nomination !

Ponti- coût-bénéfice

 


Les deniers publics européens étant introuvables,  Raffarin notre ancien premier ministre, cherche les financements du Lyon-Turin  en Chine  sur la route de la soie ! Normal : dans une raffarinade, il a dit que la route est droite, mais la pente est forte ! ( celle du tunnel historique bien sûr ! )

On lui souhaite bien du plaisir après le fiasco de la société  NFM Technologies fabricant du tunnelier du chantier de St Martin la Porte.

Lyon-Turin Ferroviaire ( maintenant TELT )  avait fait beaucoup de communication après avoir choisi un tunnelier NFM Technologies présentée comme société française, mais avait oublié de préciser que son capital est à 100% chinois.

On apprend aujourd’hui qu’elle est en redressement judiciaire depuis le 10 août 2018, après avoir perdu 18 millions d’euros en 2016 …

No TAV Maurienne